#TousContreAlzheimer

Témoignage

« On ne peut pas se sauver de la réalité » : Un couple fait face à la possibilité de se voir confronter à la maladie d’Alzheimer

Même des changements mineurs dans nos capacités cognitives peuvent nous inquiéter quand on connaît les conséquences de la maladie d’Alzheimer. Cette maladie a emporté la mère de Suzanne et celle d’Yvon. Tous deux savent très bien de quoi il en retourne.

Il y a quelques mois, Suzanne a commencé à montrer des signes de perte de mémoire. Tout de suite, elle a consulté son médecin. Après une série de tests, un diagnostic de déficit cognitif léger lui a été confirmé. Même si cela n’est pas toujours le cas, ce diagnostic pourrait être un signe avant-coureur de maladie cognitive. Suzanne prend les médicaments recommandés pas son médecin et montre maintenant des signes d’amélioration. Le déficit cognitif léger est un trouble neurologique mineur, mais, en raison de ses antécédents familiaux, Suzanne ne veut courir aucun risque.

Yvon a modifié un peu son style de vie depuis qu’il prête assistance à sa conjointe. Il apprend de nouvelles façons de dire et de faire les choses, prend en charge de nouvelles tâches, et s’informe du mieux qu’il le peut sur les questions entourant les déficiences et maladies cognitives. Ses lectures lui ont fait prendre conscience de l’importance de la nutrition, de l’exercice et des activités mentales. Ses amis et ses voisins le soutiennent et il en est très reconnaissant.

Mais ce n’est pas tout. Suzanne est également atteinte du lupus et Yvon a le diabète, en plus d’un glaucome à l’œil droit. Pour ne plus être livrés à eux-mêmes dans leur combat contre la maladie et pour évacuer un peu de stress, Yvon et Suzanne tentent actuellement de trouver des services d’aide à la vie autonome.

Par-dessus tout, ils gardent l’espoir. Grâce à son attitude proactive face à la maladie, Yvon éprouve un sentiment de clarté et de calme. Il encourage Suzanne à rester active en participant aux finances du ménage et en faisant des mots croisés, du tricot et de la lecture. Ils apprennent tout ce qu’ils peuvent sur la maladie et font maintenant partie d’un groupe de soutien, qui est l’un des nombreux services offerts par la Société Alzheimer de Cornwall.

« Plus on s’informe, mieux on se prépare pour l’avenir », déclare Yvon. C’est pourquoi il est si important de soutenir les initiatives de sensibilisation du public et de financement de la recherche de la Société Alzheimer. Votre contribution est importante parce que les maladies cognitives ne concernent pas seulement les personnes atteintes. Elles nous concernent tous. #TousContreAlzheimer.