Chroniques
WP_Post Object
(
    [ID] => 1923
    [post_author] => 2
    [post_date] => 2017-11-28 08:27:21
    [post_date_gmt] => 2017-11-28 13:27:21
    [post_content] => Depuis deux ans, de plus en plus de jeunes proches-aidants font appel à nos services. Ils ont 35, 40, 50, 55 ans. La très grande majorité d’entre eux occupent un travail à temps plein, ont des enfants et s’occupent d’un parent (mère, père) qui présente des pertes cognitives.  La conciliation proche-travail peut rapidement devenir un défi, particulièrement pour les proches qui ne disposent pas de réseaux ou de soutien particulier, ou qui ne disposent pas de conditions de travail flexibles.  Les démarches à entreprendre pour soutenir une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer ou d’autres troubles neurocognitifs sont nombreuses, variées, parfois imprévisibles. Elles nécessitent du temps et ont bien souvent un impact direct sur la santé physique et psychologique des proches.  Les proches épuisent rapidement leur banque de congés pour se rendre à rendez-vous médicaux, rencontrer les professionnels du CLSC, visiter des résidences lorsqu’un hébergement est nécessaire, etc.  La maladie d’Alzheimer n’est pas seulement un défi pour les médecins. C’est un enjeu de société beaucoup plus large et qui concerne tout le monde.  Il y a tant à faire en termes de conciliation proche-travail. Rapidement, nous verrons les entreprises et les organisations qui sauront faire preuve de leadership à cet égard !

Pour plus d’informations sur les services offerts par notre Société, composez le 450-768-6616 poste 221.
    [post_title] => Conciliation proche-travail
    [post_excerpt] => 
    [post_status] => publish
    [comment_status] => open
    [ping_status] => open
    [post_password] => 
    [post_name] => conciliation-proche-travail
    [to_ping] => 
    [pinged] => 
    [post_modified] => 2017-11-28 08:40:04
    [post_modified_gmt] => 2017-11-28 13:40:04
    [post_content_filtered] => 
    [post_parent] => 0
    [guid] => https://alzheimermvp.com/?p=1923
    [menu_order] => 0
    [post_type] => post
    [post_mime_type] => 
    [comment_count] => 0
    [filter] => raw
)

Conciliation proche-travail

28 novembre 2017

Depuis deux ans, de plus en plus de jeunes proches-aidants font appel à nos services. Ils ont 35, 40, 50, 55 ans. La très grande majorité d’entre eux occupent un travail à temps plein, ont des enfants et s’occupent d’un parent (mère, père) qui présente des pertes cognitives.  La conciliation proche-travail peut rapidement devenir un défi, particulièrement pour les proches qui ne disposent pas de réseaux ou de soutien particulier, ou qui ne disposent pas de conditions de travail flexibles.  Les démarches à entreprendre pour soutenir une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer ou d’autres troubles neurocognitifs sont nombreuses, variées, parfois imprévisibles. Elles nécessitent du temps et ont bien souvent un impact direct sur la santé physique et psychologique des proches.  Les proches épuisent rapidement leur banque de congés pour se rendre à rendez-vous médicaux, rencontrer les professionnels du CLSC, visiter des résidences lorsqu’un hébergement est nécessaire, etc.  La maladie d’Alzheimer n’est pas seulement un défi pour les médecins. C’est un enjeu de société beaucoup plus large et qui concerne tout le monde.  Il y a tant à faire en termes de conciliation proche-travail. Rapidement, nous verrons les entreprises et les organisations qui sauront faire preuve de leadership à cet égard !

Pour plus d’informations sur les services offerts par notre Société, composez le 450-768-6616 poste 221.

À lire aussi

Marche pour l’Alzheimer 2018

13 avril 2018

La Société Alzheimer des Maskoutains-Vallée des Patriotes vous invite à participer à sa prochaine Marche le dimanche 27 mai 2018.  Plusieurs activités sont prévues durant cette journée.  Au plaisir de…

Lire la suite

Cessons d’avoir peur

2 janvier 2018

Disons-le franchement : encore aujourd’hui, la maladie d’Alzheimer fait peur, parce qu’elle est déroutante, se développe de manière insidieuse, parce qu’elle est associée à une image négative, à la perte de…

Lire la suite

L’espoir de la recherche

30 octobre 2017

Deux écoles de pensée s’affrontent lorsqu’il est question de la maladie d’Alzheimer. Il y a ceux qui, d’un côté, croient qu’on ne peut rien faire pour contrer la maladie. De…

Lire la suite