Nouvelles
WP_Post Object
(
    [ID] => 404
    [post_author] => 2
    [post_date] => 2014-09-21 16:52:40
    [post_date_gmt] => 2014-09-21 16:52:40
    [post_content] => Un esprit sain dans un corps sain! On ne le répétera jamais assez. En ce 21 septembre, Journée internationale de l'Alzheimer, c'est l’occasion de se le rappeler et d'entamer des changements. Tel que le démontre le dernier rapport d’Alzheimer International, une relation de cause à effet semble de plus en plus se confirmer entre la maladie d’Alzheimer et les maladies cardio-vasculaires, le diabète et la consommation de tabac. Un meilleur contrôle du diabète, de la pression artérielle et une incitation à l’arrêt de fumer même à un âge avancé, constituent des habitudes de vie saines qui diminuent les risques liés à la maladie d’Alzheimer.

Le cerveau humain est l'un de nos organes les plus vitaux et joue un rôle essentiel dans tous nos actes et toutes nos pensées. Vous devez en prendre soin autant que le reste de votre corps.

Est-il possible de prévenir la maladie d'Alzheimer? 

Rien n'est certain, mais il est primordial de modifier ses habitudes de vie dès le plus jeune âge, d’autant plus que les changements du cerveau surviennent presque dix ans avant même l’apparition des premiers symptômes de la maladie d’Alzheimer.

La Sociétés Alzheimer des Maskoutains-Vallée des Patriotes recommande de conjuguer une alimentation saine et équilibrée à une activité physique et mentale et ainsi maintenir ses fonctions cognitives en stimulation permanente. Avec l’âge, nous devenons tous sujet à un certain déclin cognitif du essentiellement au vieillissement naturel, mais en gardant notre cerveau stimulé et en bonne santé, nous augmentons notre espérance de vie, tout en favorisant une vie active, plus épanouie. L’apprentissage de nouvelles connaissances, s’adonner à des activités sociales, diminuer et mieux gérer les sources de stress, sont autant d’éléments qui permettent de préserver nos cellules cérébrales.

La maladie d’Alzheimer représente la forme la plus répandue des maladies neurodégénératives, elle altère la mémoire, le langage, le jugement, la capacité à raisonner et entrave l’accomplissement des tâches quotidiennes. Aujourd’hui, on compte plus de 125 000 Québécois atteints de la maladie d’Alzheimer ou d’une maladie apparentées. Ce chiffre devrait doubler d’ici une génération, alors que les risques de développer la maladie doublent tous les 5 ans à partir de 65 ans. Il est important de faire des changements positifs dans son mode de vie et il n’est jamais trop tard pour commencer. Selon une étude de la Rand corporation, un institut privé de recherche aux États-Unis, dû à l'augmentation de l'espérance de vie et du vieillissement, elle démontre que la maladie d'Alzheimer et les maladies apparentées, coûtent déjà plus cher que le cancer et les maladies cardiovasculaires.
    [post_title] => 21 septembre, Journée internationale de l'Alzheimer
    [post_excerpt] => 
    [post_status] => publish
    [comment_status] => closed
    [ping_status] => open
    [post_password] => 
    [post_name] => 21-septembre-journee-internationale-lalzheimer
    [to_ping] => 
    [pinged] => 
    [post_modified] => 2014-09-21 16:52:40
    [post_modified_gmt] => 2014-09-21 16:52:40
    [post_content_filtered] => 
    [post_parent] => 0
    [guid] => https://alzheimermvp.com/?post_type=post&p=404
    [menu_order] => 0
    [post_type] => post
    [post_mime_type] => 
    [comment_count] => 0
    [filter] => raw
)

21 septembre, Journée internationale de l’Alzheimer

21 septembre 2014

Un esprit sain dans un corps sain! On ne le répétera jamais assez. En ce 21 septembre, Journée internationale de l’Alzheimer, c’est l’occasion de se le rappeler et d’entamer des changements. Tel que le démontre le dernier rapport d’Alzheimer International, une relation de cause à effet semble de plus en plus se confirmer entre la maladie d’Alzheimer et les maladies cardio-vasculaires, le diabète et la consommation de tabac. Un meilleur contrôle du diabète, de la pression artérielle et une incitation à l’arrêt de fumer même à un âge avancé, constituent des habitudes de vie saines qui diminuent les risques liés à la maladie d’Alzheimer.

Le cerveau humain est l’un de nos organes les plus vitaux et joue un rôle essentiel dans tous nos actes et toutes nos pensées. Vous devez en prendre soin autant que le reste de votre corps.

Est-il possible de prévenir la maladie d’Alzheimer?

Rien n’est certain, mais il est primordial de modifier ses habitudes de vie dès le plus jeune âge, d’autant plus que les changements du cerveau surviennent presque dix ans avant même l’apparition des premiers symptômes de la maladie d’Alzheimer.

La Sociétés Alzheimer des Maskoutains-Vallée des Patriotes recommande de conjuguer une alimentation saine et équilibrée à une activité physique et mentale et ainsi maintenir ses fonctions cognitives en stimulation permanente. Avec l’âge, nous devenons tous sujet à un certain déclin cognitif du essentiellement au vieillissement naturel, mais en gardant notre cerveau stimulé et en bonne santé, nous augmentons notre espérance de vie, tout en favorisant une vie active, plus épanouie. L’apprentissage de nouvelles connaissances, s’adonner à des activités sociales, diminuer et mieux gérer les sources de stress, sont autant d’éléments qui permettent de préserver nos cellules cérébrales.

La maladie d’Alzheimer représente la forme la plus répandue des maladies neurodégénératives, elle altère la mémoire, le langage, le jugement, la capacité à raisonner et entrave l’accomplissement des tâches quotidiennes. Aujourd’hui, on compte plus de 125 000 Québécois atteints de la maladie d’Alzheimer ou d’une maladie apparentées. Ce chiffre devrait doubler d’ici une génération, alors que les risques de développer la maladie doublent tous les 5 ans à partir de 65 ans. Il est important de faire des changements positifs dans son mode de vie et il n’est jamais trop tard pour commencer. Selon une étude de la Rand corporation, un institut privé de recherche aux États-Unis, dû à l’augmentation de l’espérance de vie et du vieillissement, elle démontre que la maladie d’Alzheimer et les maladies apparentées, coûtent déjà plus cher que le cancer et les maladies cardiovasculaires.

À lire aussi

Test

La formation en ligne

30 juin 2020

Dans un contexte de pandémie COVID-19, la Fédération des Sociétés Alzheimer du Québec lance une nouvelle série d’apprentissage en ligne afin de fournir quelques notions indispensables aux personnes qui seraient…

Lire la suite

Salon de quilles

11 mars 2020

La halte-répit de la Société a organisé dernièrement une activité au salon de quilles pour les personnes atteintes.  La Société vise à offrir des activités à ces personnes afin de…

Lire la suite

Projet Québec ami des aînés

17 février 2020

La Société a récemment reçu une aide financière de 75 500 $ du ministère de la Santé et des Services sociaux dans le cadre du programme Québec ami des aînés…

Lire la suite